Diffuse

[EN] Diffuser un catalogue de films et partir à la rencontre de chacun des publics fait partie intégrante du processus de création et d'un cinéma appréhendé comme outil de transformation.

Les auteurs, collectifs et associations qui choisissent de travailler avec le CVB peuvent compter sur le travail de 2 personnes à temps plein qui assurent, selon les objectifs fixés pour chacune des productions, les premières publiques, les sorties en salle, les inscriptions en festivals, les diffusions associatives et scolaires, la recherche de distributeurs, l'édition de dvd, la réalisation de dossiers pédagogiques, etc.

Ce travail spécifique est un des atouts majeurs du Centre Vidéo de Bruxelles. Il est, parmi d'autres facteurs, un critère de choix pour la mise en chantier de certains projets. L'accompagnement n'est donc pas, ici non plus, un vain mot. Assuré tout au long de la vie d’un film, ce travail démarre dès la mise en production par des réunions avec les auteurs ou les associations pour préparer la rencontre avec le public et se poursuit par une information systématique des démarches entreprises en matière de diffusion et promotion tout au long de la vie du film.

Pour les films d’auteurs produits au sein de l'Atelier de production documentaire, films qui n'ont pas pour objectif de correspondre et de se conformer aux attentes du marché, revendiquant par là leur liberté créatrice et formelle, nous sommes très attentifs à ce que la démarche de l'auteur intègre le spectateur. Il faut, quelque soit le sujet, qu'il y ait une intention de s'adresser au spectateur, qu'il y ait l'envie de l'inclure dans le processus de création et de production. La générosité de l'auteur, sa capacité à faire don de sa réflexion personnelle et intime sont essentielles. Cette capacité n'a rien à voir avec les critères d'un marché fondé sur les « attentes » d'un public considéré sous l'angle de parts de marchés. Ce don s'adresse plutôt à l'intelligence du spectateur avec le désir, à travers l'expérimentation du monde de l'auteur, de toucher l'expérience vécue du spectateur. Dans cette même idée, les réalisateurs se rendent disponibles, autant que possible, pour accompagner les projections et rencontrer les publics.

Pour les films réalisés dans le cadre des ateliers vidéo, c'est réellement à cette étape du processus qu’apparaît la profondeur avec laquelle les effets du travail de construction collective d'un discours imprègnent les participants à l'atelier. Cette diffusion est préparée avec les participants et bénéficie de moyens humains et financiers à la hauteur du temps et de l'implication des personnes. C'est un moment souvent extrêmement émouvant pour tous : participants, associations partenaires, travailleurs de ces associations et public.

Cette notion de « spectateur » est également essentielle dans le travail de construction des films collectifs réalisés dans les ateliers vidéo. Si le film est l’expression et le reflet d’un point de vue du groupe réalisateur, le spectateur en est le réceptacle, « celui à qui l’on s’adresse ». Il faut donc en tenir compte tout au long du processus de fabrication.

Association reconnue en Éducation Permanente par la Fédération Wallonie-Bruxelles, le CVB produit et réalise des films outils pédagogiques. Ces films répondent à des besoins exprimés par les partenaires associatifs de disposer « d’outils » nécessaires à leur travail de terrain. S’ils sont conçus selon les besoins de ces premiers utilisateurs, ils sont pensés et réalisés par le CVB pour être aussi accessibles au plus grand nombre.

Claudine Van O et Philippe Cotte sont à votre disposition pour vous guider dans votre recherche et dans la mise en œuvre de votre projet de diffusion, n’hésitez pas à les contacter.